Vie de Sainte Chiara Luce – vidéo

jeune fille italienne (✝ 1990)
Chiara Luce Badano béatifiée le 25 septembre 2010 – une jeune fille de 18 ans née à Sassello (région de Savone) en 1971 et morte en 1990 d’un ostéosarcome, au terme d’une vie marquée par une foi lumineuse et par l’adhésion à la spiritualité du mouvement des Focolari.
La cérémonie de béatification, joyeuse et toute en profondeur, a été présidée par le préfet pour les causes des saints, Son Excellence Mgr Angelo Amato, envoyé spécialement par le Pape Benoît XVI. “Une jeune fille au cœur cristallin”: c’est ainsi que Mgr Amato définit Chiara Luce dans son homélie. “Une jeune fille moderne, sportive, positive, qui, dans un monde plein de bien-être, mais aussi souvent malade de tristesse et d’absence de bonheur, nous transmet un message d’optimisme et d’espérance », poursuit-il.
« Chers amis, seul l’Amour, avec un A majuscule, apporte le vrai bonheur! C’est ce que montre une jeune fille qui a été proclamée bienheureuse hier ici, à Rome. Je parle de Chiara Badano, une jeune fille italienne née en 1971, qu’une maladie a conduite à la mort à un peu moins de 19 ans, mais qui a été pour tous un rayon de lumière, comme le dit son surnom: «Chiara Luce». Sa paroisse, le diocèse d’Acqui Terme et le Mouvement des Focolari, auquel elle appartenait, sont aujourd’hui en fête, et c’est une fête pour tous les jeunes, qui peuvent trouver en elle un exemple de cohérence chrétienne. Les espoirs, les conquêtes et les faiblesses de cette jeune fille, jusqu’au moment crucial de la maladie. «Pourquoi, Jésus?» se demande-t-elle devant cette immense douleur, puis la réponse: «Si tu le veux, je le veux aussi.»
Ses dernières paroles, de pleine adhésion à la volonté de Dieu, ont été: «Maman, au revoir. Sois heureuse parce que moi je le suis». Élevons notre louange à Dieu parce que son amour est plus fort que le mal et que la mort; et remercions la Vierge Marie qui conduit les jeunes, même à travers les difficultés, et les souffrances, à aimer toujours plus Jésus et à découvrir la beauté de la vie. »

De la peinture au Divin

La beauté d’un coeur ouvert !
La beauté de la confiance vivant d’amour !
Gratitude !

Atteinte d’une maladie rare, Frédérique Lemarchand joue l’équilibriste entre la vie et la mort. Plusieurs expériences au contact du divin lui ont donné une force et une sensibilité hors-du-commun… Un magnifique témoignage que je vous invite à découvrir !

Pour aller plus loin Frédérique Lemarchand à publier « Cantique du coeur »

Hommage à la beauté du Vivant !

Durant son ascension nocturne, la lune croise la dépouille d’un vieil arbre solitaire. Immédiatement, la magie opère…
Samuel Guiton

Que de beauté ! Que de beauté !

Voici que le coeur entre en Gratitude, il se joint à la beauté, il se joint l’Amour…
La Prière des yeux et du Coeur s’abandonne à l’instant magique que ce photographe a su créer…

C’est une communion… généreux Dons, généreuse Vie, généreuse Beauté !
Alors, Gratitude émerveillée !

Château de sable


Château en sable… sable en château !

C’est une alchimie qui se met en place… Une ouverture mystérieuse expose sa clarté !
Cette intimité du cœur EST le Don Vivant, l’instant y apparait et disparait.

C’est la gratitude d’aimer qui aime encore davantage, alchimie de l’UN par Amour,
c’est toute la matière qui exprime l’Amour, quel Don !

CELA apparaît… cela apparaît…
La « forme » s’efface en dévoilant le fond… le fond témoigne et joue les formes…

Il n’y a pas d’autre parce qu’il n’y a personne !
Il n’y a pas de prison parce qu’il n’y a pas de mur !

Gratitude !

La Vivante Urgence

Il était une fois… la pensée d’un mental qui nous assaille… et qui semble avoir toujours le dernier mot !

Il y a en nous une énergie du Vivant que nous ne laissons pas oeuvrer, à laquelle nous ne nous ouvrons pas, c’est l’urgence… nous ne ressentons pas l’urgence de notre libération, l’urgence de notre bonheur, de notre paix, de notre joie et de notre soif d’amour. Nous n’éprouvons pas non plus l’urgence des conséquences bénéfiques qu’engendrerait ce don pour le monde.
Nous ne sommes pas une victime, les situations et les sensations ne nous agressent pas, elles nous poussent, elles nous tirent, à reconnaître notre impuissance à contrôler les évènements, pour que nous puissions simplement les laisser nous porter.
Oui, il y a un immense courage en nous, une fantastique détermination, une brulante soif de Vie portée par l’intelligence créatrice du Vivant, laissons lui la place !
Lorsque nous avons la sensation que notre pensée nous tourmente, laissons-nous descendre dans le refuge bienfaisant de notre coeur, laissons lui la place !
La Présence vive du coeur vivant accompagne la Réalité… partout, en tout, pour chacun de nous, laissons-lui la place !

L’urgence engendre le courage, et le courage porte la confiance. Quel tout magnifique !
Voici un instant ordinaire… extraordinaire !