Archives de l’auteur : Irina Tchaikowsky

VIVRE EN DIEU !

J’ai 81 ans, et le Seigneur m’a toujours accompagné.
Baptisée orthodoxe à la naissance, ma relation avec Dieu était une chose simple et naturelle.
Au fur et à mesure des années ma soif de vivre l’Amour de Dieu n’a fait qu’augmenter jusqu’à prendre toute la place !
Ce ne fut pas toujours facile d’écouter et de faire la volonté du Seigneur, mais plus nous l’Aimons, plus IL nous aide !
Plus nous nous abandonnons à LUI, plus IL nous porte dans SON AMOUR !
Plus nous avons confiance en LUI, plus IL nous donne confiance en nous !
Alors tout est possible !
Un grand tournant se dessine dans ma vie, un tournant qui n’est pas une décision, mais plutôt une réponse à la question fondamentale de l’existence : qu’est-ce que la Vie ? Je dirais c’est grandir en amour… dès l’enfance l’amour est notre plus grand besoin, comblé ou non le besoin d’amour accompagne toute notre vie.
Grandir en amour… c’est laisser le divin nous éclairer !
C’est là au cœur de notre cœur que nous pouvons découvrir que nous sommes aimés d’un Amour absolu, Dieu notre Père nous Aime infiniment !
C’est plus qu’une croyance, plus qu’une expérience,
c’est réellement une évidence filiale !
C’est concret et mystérieux, c’est palpable et invisible, c’est lumineux et nourrissant, cela comble au-delà de tout et efface tous les doutes !
Alors, une puissante dévotion s’installe et le désir de LUI offrir la fin de ma vie prend corps.
Être prête à LE rencontrer et à vivre l’éternité AVEC LUI et EN LUI s’établit dans une immense Joie !
Toutes les difficultés sont portées par cette merveilleuse Joie, ce qui paraît impossible devient simple et facile, une force nouvelle habite mon être et mon corps.
Des textes d’Évangile s’éclairent dans mon cœur, me parlent et me soutiennent.
« Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » (Mc, 10 17-27)
À la mi-septembre je pars vivre dans le domaine du monastère orthodoxe de Cantauque dans l’Aude, près de Limoux.
Avec l’accord des moines et de mon père spirituel, je vais partager les offices et ma vie spirituelle tout en respectant la clôture et la vie solitaire des moines.
Que la Vérité de notre Seigneur éclaire la vie de chacun pour rayonner de SON AMOUR POUR TOUS !
GRATITUDE ! GLOIRE À DIEU !
Irina

SEIGNEUR !

Si je devais recevoir Jésus là, maintenant dans mon coeur… Comment me trouverait-il ?

Regarderait-il mon apparence si changeante ?

Regarderait-il mes pensées si vagabondes ?

Ou bien contemplerait-il l’amour que je porte, la douceur de mes relations et l’humilité de mes actions ?

Être prêt sous le regard de Dieu à Vivre avec l’Amour de Jésus d’un instant à l’autre, d’une respiration à l’autre…

C’est revenir à l’essentiel, c’est lâcher tout ce qui peut m’éloigner de LUI !

C’est me tourner vers LUI, et me détourner de tout esprit d’agitation qui semble m’emporter !

C’est communier avec mon coeur habité par LUI !

C’est LUI laisser la place, et au milieu de mon rien, qu’il le remplisse de LUI !

Seigneur que votre Grâce et votre Miséricorde infinie abreuvent d’Amour notre coeur assoiffé !

Tout commence avec l’humilité !

C’est la clef d’or qui ouvre la porte à l’Amour, au cœur de Jésus !

Nous avons tant de tristesse, tant de solitude, tant de doute, le cœur fermé par des peurs, et des croyances. Nous avons tellement de jugements sur nous que nous ne pouvons même pas entendre les appels de Jésus, pourtant si doux et si tendre…

L’humilité baisse les yeux vers son cœur, et les tiens baissés !

L’humilité se tient amoureusement silencieuse devant Dieu !

L’humilité s’ouvre pour recevoir tout l’Amour Divin !

L’humilité nous garde Vivant au cœur de l’instant !

L’humilité c’est une épine dans notre cœur, nous rappelant notre soif de Dieu !

L’humilité se reconnaît lamentable et arrogante sans les grâces infinies de Dieu !

L’humilité pleure de Joie avec Jésus qui nous serre dans ses bras !

Nous pouvons dire ” entre, je t’attendais depuis si longtemps… Sois le bienvenu, mon Jésus !

Tout est pardonné, abandonné, cette maison est vide pour TOI, tout ce qui occupait la place maintenant semble si peu important… si lointain. Viens chez TOI ! “ 

Nous pouvons tout accueillir, tout voir, tout vivre, parce que cela arrive jusqu’à nous, pour nous, pour être reconnu avec un regard nouveau et expérimenté avec un cœur nouveau.

Gratitude !

,

DIVINE QUIÉTUDE

Nous souffrons d’incertitudes ?
Les puissances ténébreuses sont trop fortes ?
 
Lorsqu’un enfant a peur ou qu’il ne comprend pas que fait-il ? Il va se réfugier dans les bras de sa mère ou son père. Là il se sent en sécurité et en confiance.
Nous ne pouvons faire qu’une chose individuellement. Nous tourner vers notre Père ! Tourner notre coeur et notre ésprit vers LUI ! nous abandonner à SA providence !
 
Ne plus chercher à solutionner notre vie uniquement en rapport avec ce monde. Cela ne veut pas dire s’enfermer dans le secret. Cela veut dire Aimer Dieu en premier selon son propre et premier commandement, cela veut dire ne pas juger soi et les autres, et aimer cet instant divin, celui qui nous est donné maintenant à Vivre.
Faire tranquillement ce qui doit être fait AVEC la foi que nous sommes Aimés et porté par Dieu notre Père.
 
C’est l’incompréhensible chaos ?
Prenons appui sur une force bien plus grande que tout !
L’Amour en Christ !
Laissons la haine… à elle-même !
Laissons la violence… à elle-même !
Laissons les ténèbres… à eux-mêmes !
Il ne s’agit pas seulement de croire en Dieu !
C’est VIVRE EN DIEU !
Redevenir l’enfant de Dieu, c’est ne plus avoir l’arrogance de croire ou penser savoir ce que nous faisons… et l’imposer ! c’est redécouvrir la joie naïve et pure de vivre l’instant avec l’ÉSPRIT divin !
 
Alors c’est l’inspiration divine du coeur qui fera tout le reste !
L’Amour se reçoit d’abord ! Ensuite il peut rayonner !
 
Ne jamais discuter avec le malin !
Ève à discuté avec le serpent, Adam à discuté avec Ève…
Le malin en nous discute, l’Amour voit et Aime !
Ne prêtons pas notre oreille à de « possibles » avantages…
Que toutes nos suggestions passent par le filtre du coeur dans l’Amour.
Avant toute orientation de la pensée quelle qu’elle soit, déposons tout et éclairons les situations, les croyances et les jugements avec l’aval de notre coeur en Dieu !
C’est par notre seul abandon confiant que Dieu peut guider et agir en chacun de nous !
 
Gratitude !

LA VIE

La Vie !
Quel beau voyage !
Quelle belle Vie !
Voilà ce que mon coeur chante…
 
Abandonner sans abandonner,
Renoncer sans renoncer,
Lâcher sans lâcher,
Voir sans savoir,
Recevoir et Être reçu,
Vivre et Être vécu…
 
Un mouvement …
adhésion et renoncement,
au-delà de la présence…
Pas de centre, juste Vie !
 
Seigneur, la Vie que tu nous donnes
s’éveille à l’instant, tel un rythme
d’instant en instant…
… respiration de l’Univers…
 
Seigneur Tu es la source Vive… en toi,
l’Amour coule, déborde, inonde tout.
Tous peuvent s’y baigner ou y tremper les pieds…
Elle réveille par sa fraîcheur, nourrit par sa Joie,
s’offre dans sa Béatitude,
elle console et lave le coeur…
Alors s’ouvre en nous le Désir d’Aimer,
se découvre en nous le goût de l’Amour,
la sensation d’Aimer, et d’Être Aimer.
Notre énergie se rassemble,
et contemple… l’Amour… la source en TOI !
 
… Mais, on ne s’abandonne pas à l’Amour,
une connotation de peur et de souffrance
plane dans notre tête…
L’Amour rayonne pourtant en nous,
dans toutes les directions nous éparpillons de l’amour…
il y a tellement de directions, que nous ne savons plus
ni goûter ni recevoir cet Amour à sa Source.
Mais l’Amour c’est Nous, c’est notre vie en Dieu !
c’est par ce Don que naît un enfant,
C’est Notre Vie, et ce n’est que pour nous,
pour chacun de nous !
Cela se Donne… et se Reçoit…
le reste, ce sont nos rêves et nos histoires…
 
Regardons avec les yeux d’un enfant…
Regardons notre coeur…
Laissons-nous inonder…
Laissons-nous Aimer !
 
Gratitud
 
 

LE TEMPLE DIVIN

Avoir la paix, avoir la joie, avoir l’amour… peut faire partie de la quête d’une vie !
Tout cela est trompeur…
 
Une seule évidence surpasse tout et met fin aux questions et à toute recherche.
Une seule évidence nourrit instantanément et continuellement notre cœur.
Une seule évidence nous transporte du doute à la plénitude et à la béatitude.
 
JE SUIS AIMÉ INCONDITIONNELLEMENT !
 
Notre âme et notre cœur le savent, notre être et notre esprit le savent
Il n’y a que les suggestions que nous faisons avec notre pensée, que nous écoutons et croyions qui a l’air de nous isoler de notre cœur. C’est une suggestion virtuelle que nous prenons pour intéressante et vraie, un bavardage mental qui nous laisse croire que nous pourrons être heureux avec d’autres conditions, dans d’autres situations, ailleurs, ou demain….
 
Notre cœur ne se situe pas là, il est le temple divin, sa demeure, un lieu qui n’attend que notre attention, notre écoute pour s’ouvrir et s’épanouir !
Le Seigneur est déjà là, dans notre cœur et il y rayonne de tout son Amour !
Nous regardons ailleurs… nous écoutons autre chose…
 
Comment goûter et vivre cette lumineuse Joie si profonde donnée, cette Paix inouïe partagée et cet Amour brûlant offert à chacun de nous, sans un retour dans le lieu intime de notre cœur.
Nous sommes espérés, nous sommes attendus, nous sommes reçus et nous sommes fêtés comme le fils ou la fille prodige de retour dans sa maison !
 
Merveille divine ! Merveille de l’Amour, Merveille des retrouvailles et Merveille de Gratitude !

CHANT D’AMOUR !

Mon cœur voudrait partager et chanter… nous pouvons tous nous tourner vers l’Amour du Christ et nous y immerger.

Seigneur tu as donné ta vie par Amour, c’est le plus grand don que l’on peut faire pour l’humanité souffrante ! C’est cela qui peut être notre soutien et le ferment de notre vie.
PAR AMOUR POUR L’AMOUR DE DIEU TON PÈRE.
Tu as envoyé le Saint-Esprit pour nous guider et nous apprendre à Aimer à t’Aimer.
Ton Amour c’est notre force, notre modèle, notre guide et notre Trésor !
Ton Amour coule vers nous comme une source bienfaisante, elle nous porte et nous emporte vers cet Amour inconditionnel donné pour tous. Mais c’est en TOI, par TOI et avec TOI grâce à l’Esprit Saint que notre cœur peut rayonner et témoigner de cet Amour…
 
L’Esprit Saint, nous façonne, nous pétris, nous pousse et nous tire, il nous aide à voir toutes nos illusions, toutes nos distractions, toutes nos erreurs, chaque prise de conscience, chaque saut dans l’inconnu, chaque abandon en son nom est accueilli dans le cœur du Christ comme une résurrection, des retrouvailles, et pour notre cœur pleins de doute c’est l’évidence de l’Amour incarné qui atteste la Grandeur et la perfection du divin.
 
La Miséricorde de Dieu est présente et infinie, mais depuis bien longtemps nous sommes devenus pour nous-mêmes et pour les autres de véritables tyrans.
À cause de tous nos jugements, et de notre éloignement volontaire de l’Amour divin, nous n’avons plus ni tendresse, ni consolation, ni bonté pour nous-mêmes, pire nous projetons toutes nos peurs et nos frustrations autour de nous. Nous avons oublié notre bonté fondamentale, celle de Dieu et son Amour pour nous.
L’humble écoute de notre cœur nous repositionne, nous redonner la saveur et le goût de cet Amour divin qui n’attend que notre cœur !
 
DIEU EST AMOUR ! Oui, mille fois oui…. Offrons-lui notre cœur, laissons LE vivre en nous, sans contre parie, sans attente, sans peur et sans choix…
 
Gratitude !

LA RÉALITÉ

Ce que je trouve fantastique c’est la réalité du monde intérieur !

Cela ne se voit pas … et pourtant cela est la seule réalité permanente et éternelle …

Cela ne se voit pas … et pourtant… les yeux de la profondeur, les yeux du coeur ne voient que Cela !

En plus de le Voir, cela se ressent dans tout le corps, une chaleur vivante et vivifiante brûle mystérieusement le coeur, elle irradie, elle dilate, elle empoigne l’être entier.

C’est une communion, une reconnaissance, des retrouvailles…

Cela éclate de joie, un bonheur fou nous caresse…

Une puissance se fait douce en nous…

Le monde de l’apparence s’ouvre, se livre, se donne…

La réalité divine s’éclaire, se découvre, apparaît !

La contemplation se pose, s’installe, elle est le lien sacré du don de Dieu !

La contemplation nous enlace et nous rend immobiles, totalement soumis, de cette soumission amoureuse, qui se donne et s’abandonne…

On ne peut ÊTRE QU’AVEC il n’y a même pas l’éveil d’un rêve, juste l’ignorance qui nous avait isolés de la Joie et de la Paix … cette ignorance ce découvre elle-même sagesse…

Le masque a disparu, la marionnette est vide !

Nous pouvons nous tenir debout et dire ” je t’aime ” à Dieu et au monde ! Quelle Merveille !

Gratitude !

AIMER !

Nous avons tous l’envie d’aider, d’aimer, de soutenir ceux qui nous sont proche et tous les autres !
Oui ! Ce désir fait partie de notre génétique divine. Comprendre, consoler et aimer s’inscrit en filigrane dans toutes nos relations. Mais si ce désir est bien le nôtre, sa réalisation, sa mise en pratique appartient à Dieu.
Avant tout nous sommes Aimé infiniment et si nous pouvons aimer c’est à partir de ce don divin inconditionnel qui brille dans notre cœur et nous pousse vers l’autre, les autres.
 
Mais nous n’avons pas toutes les cartes en main… nous ne pouvons pas avec notre regard limité Voir quel est le bien réel pour nous-mêmes et pour les autres.
Nous voulons souvent faire changer les choses… pour un mieux, sans savoir réellement où est le mieux !
Ayant reconnu ce fait indiscutable, la part qui nous est demandée, qui nous est proposé c’est d’être simplement là présent, attentif, d’accompagner et d’offrir à l’Amour divin tous les soucis, les peines, toutes les douleurs et toutes les situations difficiles… pour qu’IL puisse éclairer et guider notre regard et nos actions.
L’Amour c’est la LIBERTÉ !
 
L’évidence alors s’éclaire dans notre cœur et la réponse jaillit simple et directe.
Le cœur inquiet, malheureux ou souffrant qui se confie et partage avec Dieu efface toutes craintes et il reçoit toujours une force et une consolation apaisante pour l’aider.
En notre ouverture à l’Amour résident toujours la Paix et la tranquille assurance.
 
Gratitude !
 

CONFIANCE !

Ah ! Seigneur !
Découvrir les saveurs de notre coeur…
le goût de la Joie, le goût de la Paix,
le goût du Recueillement, et de la Contemplation…
Nous portons cela en nous, on peut s’y accorder,
entrer en résonance… et ressentir notre coeur vibrer…
… Laissons un instant, le questionnement,
le dialogue miroir…
Faire confiance à son coeur… c’est lui laisser de l’espace,
c’est laisser faire, laisser sentir… laisser libre… léger…
C’est Lui alors qui entre en contact avec nous…
Et la Joie se répand dans toutes nos cellules …
Nous avons tellement l’habitude d’aimer
quelque chose… ou quelqu’un
que nous avons oublié le goût de l’Amour…
pour lui-même… pour l’Esprit d’Amour qui habite en nous…
Le coeur sait nous envahir d’une chaleur bienfaitrice…
Le coeur sait remplir de douceur ce qui parait insupportable…
Le coeur sait apaiser notre peine, et encourager notre audace…
Le coeur sait nourrir notre désir primordial…
Notre coeur a le goût Vivant de L’Amour divin !…
 LA JOIE
La Joie n’est pas être en joie,
la Joie EST UN DON DIVIN !
La Joie est le coeur
l’Amour Vivant !
Elle est lumière du regard
son origine et son avènement…
La Joie est Présence
limpide, pure, cristalline,
elle vibre et résonne,
tout est envahi par elle…
Elle englobe tout,
d’elle surgit tout !
Aucune place pour cultiver,
des pensées, des sensations,
aucune place pour bouger…
Aucun désir pour ailleurs…
Joie est toucher, voir, sentir,
Joie est comprendre, entendre,
Joie est Libre !
Se laisser couler,
se laisser porter,
se laisser faire…
et laisser ËTRE…
Rien ne manque,
rien n’est autre,
tout est célébration
et tout disparaît…
en JOIE !
Gratitude !

SUR L’HUMILIÉ

L’humilité ce n’est pas seulement baisser la tête… c’est aussi abaisser son cœur jusqu’aux pieds de Dieu !
 
Notre cœur est le lieu de l’amour… pour nous même et pour Dieu !
Notre cœur veut aimer et être Aimé, c’est sa nature, sa vérité et sa vocation à l’image et à la ressemblance du divin.
 
Malheureusement le coeur des enfants en grandissant… oublie le divin… conditionnement, pression familiale, pression sociale, l’amour n’est plus reçu comme le don divin, mais il devient source de souffrance et de peur… aussi le cœur se ferme pour se protéger. Il est si méfiant, qu’il ne lâche pas facilement les suggestions que lui murmurent les doutes de sa pensée.
 
Pourtant Dieu appelle dans notre cœur chacun de nous… à l’Aimer et à ressentir son Amour !
Quelquefois nous n’entendons pas ou ne voulons pas entendre…
Quelquefois l’appel est si fort, que nous ne pouvons plus ne pas entendre. 
Alors, peu à peu nous retrouvons le chemin de notre cœur et nous découvrons que c’est notre Seigneur lui-même qui nous y attend.
 
L’humilité est une révélation, une grâce !
La prise de Conscience, d’une évidence, Dieu et TOUT et je ne suis rien ! 
Plus nous aimons notre Seigneur, plus l’humilité règne !
Plus nous nous abandonnons à lui, plus, dans notre cœur sa Présence est Vivante et plus son témoignage se proclame dans nos actes, nos paroles et dans notre présence. 
Nous n’y sommes pour rien et c’est parfois une véritable croix de voir comment le monde se trompe dans son regard, ses croyances et ses choix.
 
Ce n’est pas un problème de vivre dans ce monde…. Dieu est partout… le problème c’est de ne pas LUI laisser la place… sa place ! 
Tant que notre cœur n’a pas reconnu la place du divin en lui, l’humilité est un combat, un état à acquérir, un dépouillement difficile, un labeur qui se gagne.
L’humilité c’est l’Amour et ils ne font qu’UN !
Dieu remplit notre être d’un sentiment sacré de filiation, de respect et de confiance si grand que nous ne pouvons que nous abaisser entièrement devant LUI. 
 
Gratitude !
 

LE TRÉSOR !

Je voudrais partager avec vous le Trésor !

Oui, il y a la présence bienfaisante, oui il y a la paix, oui il y a la confiance, le silence, la joie… et tout et tout !  Mais le Trésor ce n’est pas cela.                                                                  Le Trésor c’est LA BONNE NOUVELLE DE L’AMOUR et pas n’importe le quel… c’est être au service de Dieu, au service de l’Amour ! Être Amour ! 

Être au service de L’Amour c’est vivre le premier commandement que nous a donné le Christ. « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.… » Mathieu 22/38.                                                                                                                                          Aimer Dieu c’est s’unir à l’Amour qu’il EST, c’est vivre en LUI, pour LUI et avec LUI !      Être au service de l’Amour, c’est partager notre vie en l’éclairant de l’Amour divin

Alors… le Seigneur fait le reste, et dans notre cœur c’est une explosion, une révolution, une renaissance, le feu incandescent de son Amour brûle tout ce qui n’est pas de LUI et pour pour LUI.

L’ego, le jugement, la croyance, le devenir, le passé, la séparation, tout disparaît dans la Réalisation Vivante de notre Source, SA SOURCE. La Joie, la Paix, le Silence s’installent d’eux même.                                                                                                                             Porté, abandonné, offert à cet Amour… tout absolument tout est magnifié, le monde, l’autre et soi-même ne sont plus qu’une seule chair d’Amour dans un seul instant !

Alors l’Amour divin inconditionnel nous est donné à partager dans la simplicité de notre vie.                                                                                                                                                Voilà le Trésor qui est déposé en chacun de nous dans notre cœur !

Gratitude 🙏

ÊTRE VRAI !

De la tête au coeur

Nous pouvons arrêter de nourrir notre personnage d’un seul coup, ne plus vouloir jouer, s’ouvrir et rester là, dans la Contemplation.
Nous pouvons aussi gagner peu à peu en confiance, en force. Voir comment nous trahissons la Réalité et comment nous pactisons avec nos doutes, nos mensonges et toutes nos distractions.
De toute façon, il y aura des prises de conscience, fortes, abruptes, des dépouillements et des déchirements !
Notre construction en tant que personne qui a des valeurs, des goûts, des opinions et des croyances ne s’est pas faite en un jour. Nous avons appris à défendre notre personnalité et souvent à nous constituer une place dans cette existence.

Il ne s’agit pas de remettre en cause ou d’enlever un élément de cette identité, il s’agit de tout effacer, ou plutôt de laisser tout s’effacer !
Nous parlons beaucoup de l’illusion, mais c’est juste notre réalité imaginaire.
L’illusion est simplement notre fabrication, notre monde, celui que nous croyions vivre, avec un hier, un aujourd’hui et un demain ! Tout cela pour nous a l’air si vrai…

La Contemplation est une relation directe avec notre intimité, notre profondeur, notre vérité, Dieu. La Contemplation nous permet de faire une pose… et de Voir !
Notre désir profond, notre souhait le plus intime est d’être totalement Aimé, parfaitement heureux et en paix.
Si nous osons un instant laisser émerger en nous cette soif du cœur, nous réalisons instantanément la puissance de nos pensées qui veulent justifier tout et nous imposer leurs points de vue.
Nous pouvons voir l’implication incontrôlable de cette pression virtuelle qui semble orienter et gérer nos instants.

La Contemplation est un bain dans la Vérité de notre cœur, concret, palpable, où l’instant s’ouvre à notre Réalité vivante.
L’écran mental est vu comme illusion, et compris comme imaginaire.

La Contemplation prend place dans notre vie… notre regard et nos actions changent de point de vue.
Notre cœur palpite de présence, de joie, de simplicité. Libre du poids de nos histoires, libre de goûter la perfection de ce qui EST.
Cette relation confiante avec nous-mêmes est stable, une douceur et une force nous accompagnent et nous y reconnaissons l’Unité de tout cet univers, l’œuvre de la Vie, l’Amour de Dieu !

Gratitude.

NOURRIR LE PERSONNAGE ET L’ILLUSION

masque 01

Chaque lecture, chaque question, chaque pensée nourrit l’illusion.
Chaque information, chaque bavardage, chaque désir nourrit l’illusion.
Chaque volonté, chaque mouvement mental, chaque état nourrit l’illusion.

L’illusion est l’espace fermé créé par le personnage pour jouer ses jeux de rôles !
Le personnage est le créateur-acteur de l’illusion ! Sans acteur, pas d’illusion !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’illusion du personnage montre la Réalité !
Le personnage a faim d’exister, faim de jouer, faim de contrôler.
Il a aussi faim de pouvoir, faim d’amour, faim de reconnaissance.
Cette faim dévorante et insatiable montre ainsi ses limites.
Le voir, le constater, c’est s’en libérer !
L’espace de manœuvre dans l’illusion devient étroit, les rôles jamais satisfaisant, ni suffisants, ni assez valorisants.
En voulant toujours mieux, toujours plus, la dés-illusion commence à s’incarner…

De la boulimie à l’anorexie mentale, notre jeu n’arrive plus à jouer…
Nos mensonges parasitent la Vérité, et Cela est Vu !
Notre mental parasite l’ouverture du Cœur, et Cela est Vu !
Nos choix parasitent la spontanéité Vivante de la Présence, et Cela est Vu !
Nos discours internes parasitent la Réalité du Silence, et Cela est Vu !
Nos rôles, notre personnage, notre arrogance, Cela est Vu !

C’est l’effondrement de nos croyances, de nos constructions et de nos tensions…

La grande déprime ouvre le chemin de l’évidence…
C’est une Résurrection, une Renaissance !
Ne plus nourrir son personnage, et l’illusion passe au premier plan.
L’Ouverture s’offre à la Contemplation, et éclaire de Vérité l’Évidence.
L’Évidence porte cette force et cette humilité d’évaporer toute intention, toute objection, tout désir, tout discours, toute forme de séparation !
L’Évidence Honore en nous l’Esprit, Présence Vivante de Dieu !
L’Évidence Règne dans notre cœur qui se nourrit du divin et s’abreuve à l’intarissable Source d’Amour !

La Réalité s’installe au grand jour… elle a toujours été là… simplement il n’y a plus personne pour croire le contraire !

Gratitude !

LA DISTRACTION

ciel transparent

Je vais partager avec vous ce que je vis actuellement.
L’évidence de la distraction ! Ou bien je pourrais tout aussi bien dire l’évidence à la non-distraction !
L’évidence c’est quelque chose qui nous explose au visage, comme un éblouissement de Vérité !
Pourquoi est-ce que je me distrais ? De qui, de quoi je me distrais ?

Je parle de cette distraction que nous « faisons » que nous cultivons, que nous organisons, qui a l’air de faire partie de nos désirs ordinaires… dont nous remplissons nos instants qui masquent la peur de l’ennui et que nous ne voulons pas lâcher.

La petite voix du coeur murmure… pourquoi tu te détournes du divin, il ne te suffit pas ? Pourquoi ne le laisses-tu pas t’éclairer éternellement ?

Oui ! Oui ! je m’occupe l’esprit, je satisfais ma curiosité, celle que ma pensée a l’air de me proposer. Par habitude, mais surtout par désir de faire, d’occuper la place avec l’idée d’avoir plus ! J’ai cette infime notion de me faire exister ainsi comme je veux, et d’agir librement, sans contrainte.

Totalement faux !
Qu’est-ce qui est le plus important ? Écouter cette petite voix qui vient du cœur ou bien continuer à se détourner et à jouer la distraction ?

Si j’arrête un instant toute pensée, toute projection, toute imagination, que reste-t-il ? Même l’image de moi, cette notion individuelle d’être a disparu.!
Ce n’est même pas un choix, la discrimination tranche dans le vif et l’évidence m’éblouit de Vérité !

Cette personne qui s’occupe, se distrait, agit, croit avoir de l’intérêt, du désir jusqu’à s’en remplir, s’en servir et s’en assouvir. Cette personne n’est qu’une idée, une construction de projections imaginaires !
L’apaisement par l’évidence est immédiat ! Comme un ballon qui se dégonfle, reste la Réalité unique, immédiate, telle qu’elle est. Ni plus ni moins !

Peur ? Pas du tout, parce que l’évidence éclaire une autre évidence…. concomitante
JE SUIS et cela suffit !
JE SUIS l’espace dans lequel tout apparaît et cela suffit !
JE SUIS silence et cela suffit !

Ma pensée m’attirait… je la suivais pour la valider, la consolider et l’animer sur le miroir de mon l’esprit !
Sans pensée… que suivre ?
Il n’y a nulle par où aller ni aucun désir distinct !
Le mystère est résolu !
L’évidence efface ce qui n’est pas évident ! l’évidence ne s’éclaire que par la Vérité !
Il n’y a plus rien à dire !
La douce présence du divin…
Gratitude 🙏

LA GRATITUDE

vivre_heureux
Gratitude !
C’est un sentiment qui a pris dans mon cœur une ampleur et une présence incroyable !
Cette Gratitude est libre de tous objets, de toute direction, de tous vouloir, de toutes pensées ! C’est une Réponse ! C’est une Communion ! C’est l’éclat d’une fête amoureuse !
Loin d’être un état, c’est l’évidence d’être ainsi depuis toujours et à jamais !
C’est la révélation vivante de l’Amour partagé, de l’Union mystique !

La Gratitude est le seul mot qui s’élève de mon coeur
lorsque je veux partager cet extraordinaire élan !
Oui, silencieux et immobile, c’est pourtant un mouvement… se laisser saisir et s’y délecter… s’orienter et s’y abandonner… l’accueillir et y disparaître !
En la Gratitude se reconnaît l’humilité la plus tendre… la joie la plus pétillante… l’Amour le plus inconditionnel… l’intuition la plus sage… la patience sans limite…  la totalité d’Être !
Comment ne pas y succomber !
Comment ne pas témoigner de cette Vivante Réalité !
Rien à FAIRE… comme pratique, de raisonnable, de logique !
Rien à COMPRENDRE… avec la pensée, l’intelligence, la réflexion !

Laissez tout cela, savourez la richesse de cet instant de Vie, dès notre orientation vers la Source de toute Joie, l’espace du coeur s’ouvre !
Accueillez le Bonheur, ce droit sans condition, osez cette confiance en la Vie, en cet instant Vivant qui est Vous !
Plongez dans ce qui semble inconnu, pourtant si évidemment proche, notre Joie d’Être !
Alors, la Gratitude s’impose d’elle-même, comme une Grâce, le sceau d’Amour divin déposé dans notre coeur !

Gratitude bénie !

IRINA – TÉMOIGNAGE

SOLEIL
Je viens partager avec vous…

Aujourd’hui j’ai vraiment le sentiment que j’ai longtemps été divisée et tiraillée entre un désir très profond de Réaliser Dieu et de Vivre l’Amour divin, et une volonté tenace et égoïste pour justifier mes actions, satisfaire mes désirs, et encourager l’inertie et la négligence.

Ma rencontre avec Denis, ma confiance en lui et tous les échanges que nous avons eus régulièrement, tout cela fut décisif.
Il a été un miroir redoutable, d’une patience infinie, mais d’un tranchant perspicace pour déjouer et me montrer toutes mes croyances illusoires.

Cela m’a permis d’avoir une vision claire des histoires que je me racontais, auxquelles je croyais et que je défendais avec certitude, et à m’accepter en m’assumant tel que j’étais.
Ma soif profonde et véritable pour l’Amour de Dieu augmentait, et je sentais de plus en plus cet appel qui tiraillait mon cœur mais que je n’honorais pas suffisamment.
Tout cela était très inconfortable, et les prises de conscience très douloureuses.

Ma première constatation fut de voir que j’aménageais mes illusions avec une soif de vérité… Les deux ne pouvaient pas cohabiter ensemble, et Denis me disait souvent : « Que veux-tu vraiment ? ». Voir clairement quel est mon désir profond m’a apprit à couper net dans les projections inutiles de ma pensée, et à utiliser l’aspiration du cœur pour commencer à m’y réfugier…

Ma deuxième constatation a été de voir que je n’étais pas honnête, que je préférais fuir la Réalité plutôt que de la Vivre, que je m’accommodais très bien de cette situation divisée, et que je ne voulais pas prendre de décision et faire un choix radical ! J’avais l’impression que, d’une certaine manière, en me détournant et en me distrayant, je maîtrisais l’inconfortable, je compensais en tout cas les frustrations.
Mais mes stratégies devenaient de plus en plus visibles aux yeux du cœur…

Ma troisième constatation a été de voir combien je ne savais pas aimer ! Je voyais avec horreur mes pensées, mes actions toujours colorées d’un repli, d’un jugement, d’un intérêt. Je voyais combien j’avais le cœur incertain. Ni méchant, ni bon, ni agressif, ni doux, juste plein d’espoirs avec de grands sentiments, mais rien de stable, de profond, de permanent. J’avais fait une place au Seigneur, que je pouvais contacter, et qui nourrissait ma faim et ma soif, mais à mon rythme, quand je le voulais bien… Ce n’était pas ma priorité ! Cette constatation a été difficile à voir, et douloureuse à vivre…

Ma quatrième constatation fut de voir combien je me faisais du mal, combien je n’étais pas mon amie, combien je me demandais d’effort, et combien je me pardonnais peu.
L’honnêteté et mon désir profond ont fait tout seuls le travail de Vérité… Peu à peu, l’inconfort est devenu insupportable, mon manque d’humilité est devenu flagrant, mes mensonges intolérables, et mes jeux de cache-cache avec moi-même inacceptables.
J’étais acculée, perdue, totalement écartelée entre que faire et que ne pas faire !

C’est là que j’ai appelé Denis au secours… Il m’a dit : « Prie la Vierge ; elle a le pouvoir d’écraser les démons et de vaincre tout ce qui est négatif ».
J’ai écouté Denis, et de tout mon cœur j’ai demandé de l’aide à la Sainte Vierge.
Quelques jours plus tard, je fus réveillée la nuit par les angoisses habituelles, et mon cœur s’est tout de suite tourné vers la Sainte Vierge… Cette phrase a alors résonné très fort en moi : « Sois toujours en accord avec ton cœur ! ».

C’est un choc… et je Vois cette Vérité avec une Honnêteté implacable !
« Je ne suis pas en accord avec mon cœur ! » C’est foudroyant de clarté !
Être en accord avec mon cœur, c’est être tout le temps avec le Cœur d’Amour divin !

En un instant tout est perçu, tout est vu ; et le moi… celui qui croit être ne sera jamais en accord, il ne peut pas être en accord, il n’existe pas ! Il ne peut rien dire, rien faire, il est vide ! Ce sont mes stratégies, et mes croyances qui fabriquent ce que je crois être moi ! Tout cela est faux : c’est une idée ! Celui que je crois être, n’existe pas !

À cet instant quelque chose s’effondre en lui-même… L’idée du désir d’exister et l’idée de séparation,  l’idée du désir de vouloir… et l’idée d’avoir !
L’Esprit silencieux éclaire la Réalité où les mots n’ont plus de pouvoir…
Le Cœur a retrouvé sa Source ; l’ouverture son espace,
et l’évidence d’être en « accord » est simplement évidente !

LA FÉLICITÉ RÈGNE !
L’AMOUR RÈGNE !
LA PAIX RÈGNE !
LE SILENCE RÈGNE !
L’ÉSPRIT SAINT RÈGNE !
DIEU RÈGNE !

Gratitude aimante, Seigneur !