Archives par étiquette : Notre Nature

SEIGNEUR !

Si je devais recevoir Jésus là, maintenant dans mon coeur… Comment me trouverait-il ?

Regarderait-il mon apparence si changeante ?

Regarderait-il mes pensées si vagabondes ?

Ou bien contemplerait-il l’amour que je porte, la douceur de mes relations et l’humilité de mes actions ?

Être prêt sous le regard de Dieu à Vivre avec l’Amour de Jésus d’un instant à l’autre, d’une respiration à l’autre…

C’est revenir à l’essentiel, c’est lâcher tout ce qui peut m’éloigner de LUI !

C’est me tourner vers LUI, et me détourner de tout esprit d’agitation qui semble m’emporter !

C’est communier avec mon coeur habité par LUI !

C’est LUI laisser la place, et au milieu de mon rien, qu’il le remplisse de LUI !

Seigneur que votre Grâce et votre Miséricorde infinie abreuvent d’Amour notre coeur assoiffé !

Tout commence avec l’humilité !

C’est la clef d’or qui ouvre la porte à l’Amour, au cœur de Jésus !

Nous avons tant de tristesse, tant de solitude, tant de doute, le cœur fermé par des peurs, et des croyances. Nous avons tellement de jugements sur nous que nous ne pouvons même pas entendre les appels de Jésus, pourtant si doux et si tendre…

L’humilité baisse les yeux vers son cœur, et les tiens baissés !

L’humilité se tient amoureusement silencieuse devant Dieu !

L’humilité s’ouvre pour recevoir tout l’Amour Divin !

L’humilité nous garde Vivant au cœur de l’instant !

L’humilité c’est une épine dans notre cœur, nous rappelant notre soif de Dieu !

L’humilité se reconnaît lamentable et arrogante sans les grâces infinies de Dieu !

L’humilité pleure de Joie avec Jésus qui nous serre dans ses bras !

Nous pouvons dire ” entre, je t’attendais depuis si longtemps… Sois le bienvenu, mon Jésus !

Tout est pardonné, abandonné, cette maison est vide pour TOI, tout ce qui occupait la place maintenant semble si peu important… si lointain. Viens chez TOI ! “ 

Nous pouvons tout accueillir, tout voir, tout vivre, parce que cela arrive jusqu’à nous, pour nous, pour être reconnu avec un regard nouveau et expérimenté avec un cœur nouveau.

Gratitude !

Amour | Dieu

AIMER !

Nous avons tous l’envie d’aider, d’aimer, de soutenir ceux qui nous sont proche et tous les autres !
Oui ! Ce désir fait partie de notre génétique divine. Comprendre, consoler et aimer s’inscrit en filigrane dans toutes nos relations. Mais si ce désir est bien le nôtre, sa réalisation, sa mise en pratique appartient à Dieu.
Avant tout nous sommes Aimé infiniment et si nous pouvons aimer c’est à partir de ce don divin inconditionnel qui brille dans notre cœur et nous pousse vers l’autre, les autres.
 
Mais nous n’avons pas toutes les cartes en main… nous ne pouvons pas avec notre regard limité Voir quel est le bien réel pour nous-mêmes et pour les autres.
Nous voulons souvent faire changer les choses… pour un mieux, sans savoir réellement où est le mieux !
Ayant reconnu ce fait indiscutable, la part qui nous est demandée, qui nous est proposé c’est d’être simplement là présent, attentif, d’accompagner et d’offrir à l’Amour divin tous les soucis, les peines, toutes les douleurs et toutes les situations difficiles… pour qu’IL puisse éclairer et guider notre regard et nos actions.
L’Amour c’est la LIBERTÉ !
 
L’évidence alors s’éclaire dans notre cœur et la réponse jaillit simple et directe.
Le cœur inquiet, malheureux ou souffrant qui se confie et partage avec Dieu efface toutes craintes et il reçoit toujours une force et une consolation apaisante pour l’aider.
En notre ouverture à l’Amour résident toujours la Paix et la tranquille assurance.
 
Gratitude !
 

SUR L’HUMILIÉ

L’humilité ce n’est pas seulement baisser la tête… c’est aussi abaisser son cœur jusqu’aux pieds de Dieu !
 
Notre cœur est le lieu de l’amour… pour nous même et pour Dieu !
Notre cœur veut aimer et être Aimé, c’est sa nature, sa vérité et sa vocation à l’image et à la ressemblance du divin.
 
Malheureusement le coeur des enfants en grandissant… oublie le divin… conditionnement, pression familiale, pression sociale, l’amour n’est plus reçu comme le don divin, mais il devient source de souffrance et de peur… aussi le cœur se ferme pour se protéger. Il est si méfiant, qu’il ne lâche pas facilement les suggestions que lui murmurent les doutes de sa pensée.
 
Pourtant Dieu appelle dans notre cœur chacun de nous… à l’Aimer et à ressentir son Amour !
Quelquefois nous n’entendons pas ou ne voulons pas entendre…
Quelquefois l’appel est si fort, que nous ne pouvons plus ne pas entendre. 
Alors, peu à peu nous retrouvons le chemin de notre cœur et nous découvrons que c’est notre Seigneur lui-même qui nous y attend.
 
L’humilité est une révélation, une grâce !
La prise de Conscience, d’une évidence, Dieu et TOUT et je ne suis rien ! 
Plus nous aimons notre Seigneur, plus l’humilité règne !
Plus nous nous abandonnons à lui, plus, dans notre cœur sa Présence est Vivante et plus son témoignage se proclame dans nos actes, nos paroles et dans notre présence. 
Nous n’y sommes pour rien et c’est parfois une véritable croix de voir comment le monde se trompe dans son regard, ses croyances et ses choix.
 
Ce n’est pas un problème de vivre dans ce monde…. Dieu est partout… le problème c’est de ne pas LUI laisser la place… sa place ! 
Tant que notre cœur n’a pas reconnu la place du divin en lui, l’humilité est un combat, un état à acquérir, un dépouillement difficile, un labeur qui se gagne.
L’humilité c’est l’Amour et ils ne font qu’UN !
Dieu remplit notre être d’un sentiment sacré de filiation, de respect et de confiance si grand que nous ne pouvons que nous abaisser entièrement devant LUI. 
 
Gratitude !
 

LE TRÉSOR !

Je voudrais partager avec vous le Trésor !

Oui, il y a la présence bienfaisante, oui il y a la paix, oui il y a la confiance, le silence, la joie… et tout et tout !  Mais le Trésor ce n’est pas cela.                                                                  Le Trésor c’est LA BONNE NOUVELLE DE L’AMOUR et pas n’importe le quel… c’est être au service de Dieu, au service de l’Amour ! Être Amour ! 

Être au service de L’Amour c’est vivre le premier commandement que nous a donné le Christ. « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.… » Mathieu 22/38.                                                                                                                                          Aimer Dieu c’est s’unir à l’Amour qu’il EST, c’est vivre en LUI, pour LUI et avec LUI !      Être au service de l’Amour, c’est partager notre vie en l’éclairant de l’Amour divin

Alors… le Seigneur fait le reste, et dans notre cœur c’est une explosion, une révolution, une renaissance, le feu incandescent de son Amour brûle tout ce qui n’est pas de LUI et pour pour LUI.

L’ego, le jugement, la croyance, le devenir, le passé, la séparation, tout disparaît dans la Réalisation Vivante de notre Source, SA SOURCE. La Joie, la Paix, le Silence s’installent d’eux même.                                                                                                                             Porté, abandonné, offert à cet Amour… tout absolument tout est magnifié, le monde, l’autre et soi-même ne sont plus qu’une seule chair d’Amour dans un seul instant !

Alors l’Amour divin inconditionnel nous est donné à partager dans la simplicité de notre vie.                                                                                                                                                Voilà le Trésor qui est déposé en chacun de nous dans notre cœur !

Gratitude 🙏

LE BONHEUR !

le bonheur

Aujourd’hui je voudrais témoigner du bonheur ! Peut-être demain pourrais-je témoigner de la tristesse ou bien de la douleur, mais ce matin c’est l’éternel que je vais évoquer…

Le matin, l’éveil est le premier instant, c’est une conscience… vaste, silencieuse, puis une sensation… un battement, le coeur bat joyeusement, avec un sentiment de bonheur pétillant… sans objet, sans forme, juste ainsi, pour lui-même, il savoure la douce euphorie de vie !

La présence est une conscience vivante, ouverte et libre de toutes idée, de toute mémoire, de toute projections. C’est cette évidence qui témoigne par elle-même de la perfection, de la beauté, de l’amour qui est vécu ! 

C’est cette évidence qui dissout toutes les questions et les doutes qui y sont liés. 

JE se déploie simplement INDÉFINI et ÉTERNEL ! Cette évidence sans début ni fin EST le bonheur d’ « ÊTRE SOI »        

Il y a une jubilation, une excitation d’ÊTRE !  

L’énergie du Vivant jaillit et nous jaillissons… nous le sommes !

Cette journée s’ouvre avec le regard… avec le coeur… avec la vie…  

BONJOUR !

De la chenille au papillon – 2


Textes libres de mon coeur

* N’attendez pas de vous éveiller, veillez plutôt à ne pas vous endormir !

* Fais de ta Vie un Don permanent et tu vivras en parfaite coïncidence avec la volonté divine, dans Sa Paix et dans Sa Joie !

* Nous Sommes Amour et nous l’avons toujours été !
Ceci est la sublime Réalité de notre filiation divine d’appartenance congénitale à L’AMOUR.

* Par la Contemplation nous découvrons que nous sommes Aimés, avec ELLE nous vivons l’Amour inconditionnel, en ELLE Unifiés nous disparaissons.

* Laisser la Place, c’est permettre à “autre chose” d’apparaître…
Et le rêve prend fin dans la Vérité de nos épousailles avec la Réalité !

* La Nature de Dieu c’est l’Amour !
Et notre coeur est le foyer, le vecteur de cet Amour, laissons-le rayonner, laissons-lui la place !

* Être Amour c’est reconnaître et aimer le divin en toute chose, toute personne et tout événement, quel Trésor !

* Il y a une prière du coeur qui jaillit de notre tréfonds, cette prière est une offrande de Confiance à Dieu, sans mot, le coeur se donne !

* Abandonner toute volonté propre, c’est se confier au divin, c’est capituler n’ayant plus d’autre issue et sans retour possible en arrière !

* Si je reçois CET AMOUR pour ÊTRE et TÉMOIGNER, toute chose reçoit LE MÊME AMOUR pour ÊTRE et TÉMOIGNER. Ainsi nous sommes UN PAR CET AMOUR.

* Libre, ouvert et sans désir, le désir divin devient notre désir !
Attentif, doux et offert l’Amour divin peut rayonner en nous !

* La contemplation c’est laisser l’Amour divin inonder toutes les rives de notre pensée et se laisser porter confiant par SON courant.

* Se répandre, s’étendre en paroles et en actions c’est activer et maintenir son “personnage” sur le devant de la scène.

* Nous cherchons des sensations et des émotions intenses au-dehors, alors que notre cœur est un brasier vivant d’amour qui ne peut s’éteindre.

* Ouvrons et permettons à notre cœur d’être l’écrin où Dieu peut s’exprimer et déployer tous les Trésors de son Amour !

* Le divin peut nous montrer son Amour si nous partageons le même instant, le même temps. La Présence est le temps de cet Amour partagé !

* Notre Nature profonde est l’Amour, nous pouvons en jouir ou l’ignorer, nous pouvons l’exprimer ou le refouler, c’est notre choix d’humain !

* La”mort”de l’ego c’est l’offrande au divin de l’idée même d’être seulement soi. Alors, notre Père ressuscite notre COEUR à l’unité d’Amour.

* Tout sacrifice peut devenir une offrande lorsqu’il est transmuté par le cœur en don d’amour, honorant ainsi le divin avant tout.

* Le Christ a pris notre humanité pour nous ouvrir la porte de son coeur, ainsi nous accédons et partageons l’Amour de son Père, notre Père !

* Tourner continuellement les yeux vers le visage du Christ qui s’offre à notre coeur, c’est vivre SA parole et recevoir SA paix !

* L’unique véritable bonheur, c’est s’en remettre à la volonté Divine, à l’écoute du cœur !

L’AMOUR EST NOTRE NATURE

La beauté intérieure est si grande que nos yeux se ferment pour y demeurer en Contemplation !

Le coeur exulte d’une Joie paisible, tout à son Amour, il s’abandonne toujours davantage…

Le temps d’Aimer à remplacer le temps des doutes, le temps d’Aimer a pris toute la place !

La Présence vive épouse l’espace d’Ouverture Aimante et s’y dissout, totalement unifiée.

L’Instant brille de toute sa Réalité Sacrée, dans une immobilité mystérieuse et Vivante !

C’est si Grand, si Puissant et si simple et humble à la fois que l’être chavire de Gratitude !

Les mots n’ont plus cours, ils sont inutiles, le goût du Vivant, les saveurs vécues de tous les sens, s’expérimentent naturellement sans saisie.

L’AMOUR EST NOTRE NATURE, NOTRE IDENTITÉ,

L’EXPRESSION DE LA VIE QUI NOUS ANIME !

Que s’est-il passé pour que nous l’ayons oublié ?

Quelle est cette chape de croyances que nous nous infligeons ?

Nous portons notre misère étouffante comme un carcan inévitable.

Quelle est cette individualisation qui proclame détenir le droit de savoir tout sur tout !

LE COEUR SAIT, LE COEUR PEUT, LE COEUR DÉSIRE…

ET LE COEUR A MAINTENANT L’ENVIE DE GRANDIR ET DE S’OUVRIR

Gratitude !

Hymne à l’âme or

VIDÉO VOIR ICI

Hymne ) l’âme d’orhttps://youtu.be/IaorZg4zSw4

Ensemble continuons  à écouter le chuchotement d’Amour de Frédérique Lemarchand

Gratitude !

La beauté d’un coeur aimant !  La beauté de la confiance vivant d’amour !
Gratitude !

Atteinte d’une maladie rare, Frédérique Lemarchand joue l’équilibriste entre la vie et la mort. Plusieurs expériences au contact du divin lui ont donné une force et une sensibilité hors-du-commun… Un magnifique témoignage que je vous invite à découvrir !

Pour aller plus loin Frédérique Lemarchand à publier “Cantique du coeur”

Lettre de mon coeur à mon coeur

100 Je suis vivante entre deux larmes qui coulent… mon coeur pleure d’Amour.
Je ne suis aucunement triste… simplement offerte et si fragile !

C’est le Pardon Divin donné inconditionnellement qui me touche au plus profond du coeur.
Cet indicible Amour  qui se donne au-delà de toute notre faiblesse, de toute notre illusion, de tous nos manquements, que je sens m’entourer avec une infinie patience, comme un père aimant pardonne tendrement à tous ses enfants. Comment ne pas fondre en larmes, et me blottir dans SES bras ?
Cet espace Divin ouvert pour louer, pour gratifier, pour Aimer… Ce souffle… pour lui, par lui, avec lui, que je reçois si gracieusement, me bouleverse !

Cette immensité d’Amour, cette Grâce qui nous accueille déjà, qui nous porte tel que nous sommes me ravit en gratitude. La Vie nous Aime , elle nous Aime profondément et elle cherche à ce que nous le sachions, que nous le vivions en reconnaissance, en participation, en communion.
Quelle beauté Vivante et silencieusement Présente !

Ce qui m’éclaire le plus en ces instants bénis, c’est cet abandon qui nourrit mon coeur d’une confiance apaisée… c’est là ! en contact irradiant, palpable, brûlant d’une douceur extrême… Quel Trésor avons-nous tous au coeur de nous-mêmes, au centre de notre poitrine, et qui signe notre vie avec toutes ses joies à partager et toutes ses peines à consoler.

Gratitude et offrande de tout mon coeur

La Vivante Ouverture

D 01La Soif et le désir d’Être Vrais donnent à notre vie une extrême exigence…

La Soif jaillie du tréfonds, de notre origine, c’est l’appel de notre Nature à l’expérimentation immédiate de la Connaissance.
Le désir d’Être Vrais effondre peu à peu notre édifice, ce que nous avons développé, construit, l’inadmissible mensonge que nous créons.
Dans l’intime, cet inconfort devient souffrance… Plus nous voulons lui échapper, plus notre soif se fait pressante et plus le désir d’être vrais s’intensifie.

Lorsque nous avons suffisamment déterminé ce qui nous isole et nous sépare de la Réalité…
Lorsque nous avons suffisamment démasqué le “raconteur” d’histoire, le “faiseur” de rêve…
Lorsque nous avons suffisamment de dégout pour notre mensonge d’instant en instant…
Lorsque nous avons suffisamment vu qu’il n’y a aucun endroit à rejoindre…
Nous avons l’audace d’ouvrir en nous ce regard de Vérité, qui contemple le simple, le réel, l’ici…

La Soif d’Être Vrais !

Alors, cette détermination fait place à une décision inimaginable,
Lâcher se retenir
Lâcher se maintenir
Lâcher se définir
Lâcher se devenir

Juste lâcher le mouvement vers… et tout s’écroule…

Ce qui apparaît meurt aussitôt !
Ce qui peut-être défini disparaît aussitôt !
La Vivante Ouverture seule est permanente, stable, incorruptible, éternelle !
Le Vivant Soi, libre, tranquille, échappe à toutes conjonctures, à tous conditionnements… EST simplement !

Le Vivant Amour

V3
Je ne sais pas comment c’est possible… mais le coeur a pris tout l’espace !
Comment résister à un tel appel… disparaitre en Amour ! C’est un désir qui grandit… c’est une vibration qui s’intensifie, qui tourbillonne dans le corps, qui en saisit la moindre parcelle.
L’Amour appelle l’Amour, comme un cri du coeur vers l’être aimé, ce sentiment déborde la matière, cela enfle et grossit comme un ouragan qui avale tout sur son passage, la moindre résistance, le moindre recul. Tout est aspiré par cette formidable énergie amoureuse.

L’amour veut tout ! Tout donner, tout recevoir !

Une sensation Aimante, fervente a envahi l’instant et sous-tend toutes les autres sensations.

La pensée semble englobée, sans aucun pouvoir, sans aucun intérêt.
Ce rayonnement irradie tout le corps, dans une détente bienfaisante, s’y abandonner, le goûter et le vivre est d’une évidence éclatante.
Je suis assise sur le bord de mon lit, par la fenêtre un beau soleil illumine la pièce, il n’y a rien d’extraordinaire… pourtant, l’Amour habite ce regard, l’Amour habite ce corps.
Il y a une euphorie ardente, pétillante qui est la joie de sa propre naissance, la certitude que tout commence à partir de cette qualité du coeur, cette qualité première de notre Nature, ce regard amoureux, attentif, bienveillant.
Pourquoi parle-t-on autant de la “mort de l’ego” ? C’est une toute petite chose l’ego, comparé à la puissance bienfaitrice de l’Amour que nous sommes. L’ego s’évanouit de lui-même avec ce bonheur grandiose, offert et reçu dans l’instant Vivant.

Il ne s’agit pas d’avoir de l’amour pour le monde, ou bien d’aimer ceci ou cela, il ne s’agit pas d’effort, de volonté, de direction, ou de but…
Il s’agit d’être en contact, de prendre appui sur le Coeur, de laisser l’Amour Être intensément, totalement, Vivre avec le Coeur avant tout, se nourrir de lui, le laisser grandir, le laisser rayonner, le laisser aimer, et lâcher le reste ! C’est-à-dire Vivre “Ouvert” une ouverture de toutes les perceptions, avec toutes les perceptions, dans toutes les perceptions, et aimer… aimer… Cela coupe tout discourt, toute projection, tout espoir, cela ne laisse que l’instant ici, maintenant, amoureusement amoureux, c’est fou !
C’est si merveilleux, qu’aucune pensée ne peut venir troubler CELA, et s’il y a une pensée… c’est égal, le bonheur est avant ! Oui, tous les questionnements sont totalement obsolètes, c’est toujours le bavardage d’une idée. Le Coeur c’est une sensation Vivante, cela vit en nous, cela Aime en nous, et c’est spontané… C’est un joyau Vivant !
” Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur ” Matthieu 6/21

En même temps ce sentiment d’Amour se déploie, en même temps il est “ici”
En même temps ce sentiment d’Amour goûte sa Nature, en même temps il se laisse goûter “ici”
CELA naît simplement à l’Amour Vivant !

Notre Divine humanité

11Notre humanité est Divine !
Cette Harmonie, cette Intelligence, cette Sagesse, cet Amour, pouvons-nous croire vraiment que c’est nous seuls qui sommes capables de créer et de cultiver toutes les beautés de ce monde ?
Nous sommes comme des enfants, qui, en découvrant des richesses veulent se les approprier, les avoir pour eux.
Mais si nous les découvrons, c’est qu’elles nous sont déjà données !

Il est dit dans la religion orthodoxe ” Dieu se fit homme, pour que l’homme devienne Dieu ” (Saint Iréné de Lyon né en 130 après Jésus-Christ.)
À chaque instant nous pouvons reconnaître en nous cette majestueuse Réalité. Que valent nos calculs, nos mesquineries, nos projections et nos avidités, devant la grandeur et l’harmonie que nous sommes déjà depuis toujours !
Cette beauté d’un coeur Aimant, nourri de Paix, de Joie et de Gratitude, glorifie la Nature humaine. Notre identité véritable, notre filiation universelle, notre réalisation intemporelle et notre amour inconditionnel sont déjà en nous… comme l’arbre est déjà dans la graine !

Nos craintes et nos culpabilités, nos incompréhensions et nos espoirs ne font partie que d’un rêve imaginaire que nous cultivons “faute de mieux”… parce qu’orienter notre désir de bonheur vers l’extérieur est ce que nous avons appris à faire et que nous croyons juste, nous pensons toujours voguer vers un meilleur rivage.
Cette individualité que nous chérissons n’est qu’une mémoire que nous actualisons… et avec laquelle nous “créons” des images, comme des films pour alimenter des discours sur nous-mêmes et sur les autres.
Il ne s’agit pas de croire quelque chose de nouveau, il s’agit de reconnaître notre Réalité notre Vérité ici, tout de suite !

Rester en “contact” avec nous-mêmes, ressentir et voir notre appartenance à cet instant, avec cet instant, c’est retrouver le “giron” de notre petite enfance, cette confiance pure, ouverte, naturelle d’être simplement présence, dans l’espace de notre ciel intérieur.
Il y a comme un étonnement devant tant de simplicité, l’énergie vivante qui nous anime appelle cette reconnaissance du coeur, notre Nature a soif de s’exprimer en lumière…

L’esprit, affiné par l’appel incessant de la Vérité, capitule, c’est-à-dire qu’il arrive devant l’évidence douloureuse de son inutilité !
C’est un moment étonnant…
Il est vu la peur de lâcher ses concepts, il est vu le refus d’arrêter de s’agiter, il est vu le choix de ses mensonges, il est vu le rejet d’éveil, il est vu la force du pouvoir d’avoir.
Là, il y a un point crucial, une charnière visible : le désir de se “faire” exister… “je suis, donc je suis moi”…
Il est Vu aussi avec acuité que ce ne sont que des mots vides émanant de ma pensée, qui attire mon attention, sans aucun lien avec la puissante soif de mon coeur vibrant.
Cela est ressenti par la Présence comme y apparaissant et y disparaissant, telle la lumière d’un projecteur qui s’allume et s’éteint, mais en aucun cas je ne suis cela !
Alors… l’énergie, fixée sur l’idée du désir de se faire exister se dissout, cela paraît tout à coup incongru, vide de sens. La Réalité est existante sans nous.
L’espace de l’instant est Présence, je suis cet espace, cet instant et cette Présence. Comment notre esprit pourrait-il comprendre et appréhender cette Vérité ?
Je regarde émerveillée l’instant ici se déployer, et je laisse à mon coeur le soin d’inspirer les réponses.
Nous sommes le coeur Vivant de la Divine existence !
Une profonde gratitude m’étreint en laquelle je repose silencieusement.

La Nature Glorifiée

E02La Nature s’incarne, avec des circonstances qu’elle provoque, et des spécificités qu’elle expérimente.
Ainsi avec les dons, les qualités et les facultés de la Nature le Vivant est existant !
” Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance… ”
Bible – Genèse 1:26
Les qualités et les pouvoirs de notre Nature Divine nous sont donnés généreusement,
gratuitement pour que nous les laissions oeuvrer en nous au coeur du monde relatif.
Par imitation et méconnaissance, nous avons détourné à notre profit les richesses qui nous ont été offertes. Nous croyons en notre pouvoir individuel et prenons appui sur nos idées pour exister.

Symboliquement détachée de notre Source nourricière, cette tricherie nous hante… et notre malaise nous obsède.
Notre perception du monde se limite à des croyances que nous avons construites et dont nous ne savons plus comment nous libérer. Nous alimentons le four de notre enfer sur cette terre !
L’illusion ne peut pas rejoindre la Vérité, comme les ténèbres ne peuvent rejoindre la lumière…
Ainsi, la Vérité éclaire l’illusion et la lumière illumine les ténèbres…

Un retournement, un détournement vers soi s’impose pour voir que le feu qui nous anime et un Don de l’être et non un élan vers l’avoir.
Nous utilisons cette énergie brûlante pour nous projeter vers des désirs qui créent des frustrations, alors que cette énergie bouillonnante se ” savoure” sur place !
Cela s’auto-suffit, cela s’auto-alimente naturellement et s’harmonise avec tout l’Univers. Vivant, illimité, radieux, infini, est la Nature Aimante de notre être.

Nous nous approprions le regard, les sensations, les pensées, les sentiments… mais en nous Cela Regarde, Cela Sent, Cela Pense, et Cela Aime.
De nous ouvrir à cette réalité nous place instantanément dans cette évidence et la Confiance nous emporte au coeur de l’Amour.
Le Vivant au coeur de nous-mêmes bouillonne en nous, Aime en nous, laissons-nous toucher et rejoindre, nous sommes acteur et vecteur de la Gloire Divine !

Que de Beauté rayonne en nous, nous sommes déjà pleins, remplis de Grâce, et de Douceur, de Sagesse et de Grandeur !

l’Amour d’Aimer

RESTE AVEC TON COEUR ET TOUT TE SERA DONNER

 C’est un retournement… une évidence de fait… j’appartiens à la Vérité, ici même !
Aucun cheveu ne peut nous séparer, ni de l’instant ni de nous-mêmes. Plus qu’une identité, c’est une filiation, nous sommes nourris de Vivant, par le Vivant.

Nous pouvons croire qu’un effort d’abandon pourrait nous ouvrir à cette réalisation, mais nous sommes déjà l’abandon parfait. L’abandon est une expression de notre Nature, chaque instant nous est donné… effacé… et redonné… éternellement !

C’est vertigineux, et pourtant ici, maintenant, est notre sol, notre maison, notre Amour, ici est notre giron. C’est à partir le là, que nous “regardons” le monde, et que nous pouvons y répondre par une action.
Nous sommes le giron universel !

C’est fabuleux ! Il y a une sécurité d’appartenance, nous nous sommes reconnus Vivant dans le Vivant, aimant l’Amour d’Aimer !
Aucune question ne peut surgir, l’évidence d’être simplement nous-mêmes, en contact Amoureux, comble tous nos doutes. L’Amour se reflète dans l’Amour et y est transfiguré !
Notre coeur est le nid de la force, de la beauté, de la connaissance, de la sagesse, de l’amour, et de la compassion…

Prendre soin de soi-même c’est réaliser ce lien, et l’honorer avec toute l’ardente Joie de notre coeur.

Que de bonheur, que de bonheur !
Que de gratitude, que de gratitude !