Archives de catégorie : Coeur

SUR L’HUMILIÉ

L’humilité ce n’est pas seulement baisser la tête… c’est aussi abaisser son cœur jusqu’aux pieds de Dieu !
 
Notre cœur est le lieu de l’amour… pour nous même et pour Dieu !
Notre cœur veut aimer et être Aimé, c’est sa nature, sa vérité et sa vocation à l’image et à la ressemblance du divin.
 
Malheureusement le coeur des enfants en grandissant… oublie le divin… conditionnement, pression familiale, pression sociale, l’amour n’est plus reçu comme le don divin, mais il devient source de souffrance et de peur… aussi le cœur se ferme pour se protéger. Il est si méfiant, qu’il ne lâche pas facilement les suggestions que lui murmurent les doutes de sa pensée.
 
Pourtant Dieu appelle dans notre cœur chacun de nous… à l’Aimer et à ressentir son Amour !
Quelquefois nous n’entendons pas ou ne voulons pas entendre…
Quelquefois l’appel est si fort, que nous ne pouvons plus ne pas entendre. 
Alors, peu à peu nous retrouvons le chemin de notre cœur et nous découvrons que c’est notre Seigneur lui-même qui nous y attend.
 
L’humilité est une révélation, une grâce !
La prise de Conscience, d’une évidence, Dieu et TOUT et je ne suis rien ! 
Plus nous aimons notre Seigneur, plus l’humilité règne !
Plus nous nous abandonnons à lui, plus, dans notre cœur sa Présence est Vivante et plus son témoignage se proclame dans nos actes, nos paroles et dans notre présence. 
Nous n’y sommes pour rien et c’est parfois une véritable croix de voir comment le monde se trompe dans son regard, ses croyances et ses choix.
 
Ce n’est pas un problème de vivre dans ce monde…. Dieu est partout… le problème c’est de ne pas LUI laisser la place… sa place ! 
Tant que notre cœur n’a pas reconnu la place du divin en lui, l’humilité est un combat, un état à acquérir, un dépouillement difficile, un labeur qui se gagne.
L’humilité c’est l’Amour et ils ne font qu’UN !
Dieu remplit notre être d’un sentiment sacré de filiation, de respect et de confiance si grand que nous ne pouvons que nous abaisser entièrement devant LUI. 
 
Gratitude !
 

LE TEMPLE DIVIN

Avoir la paix, avoir la joie, avoir l’amour… peut faire partie de la quête d’une vie !
Tout cela est trompeur…
 
Une seule évidence surpasse tout et met fin aux questions et à toute recherche.
Une seule évidence nourrit instantanément et continuellement notre cœur.
Une seule évidence nous transporte du doute à la plénitude et à la béatitude.
 
JE SUIS AIMÉ INCONDITIONNELLEMENT !
 
Notre âme et notre cœur le savent, notre être et notre esprit le savent
Il n’y a que les suggestions que nous faisons avec notre pensée, que nous écoutons et croyions qui a l’air de nous isoler de notre cœur. C’est une suggestion virtuelle que nous prenons pour intéressante et vraie, un bavardage mental qui nous laisse croire que nous pourrons être heureux avec d’autres conditions, dans d’autres situations, ailleurs, ou demain….
 
Notre cœur ne se situe pas là, il est le temple divin, sa demeure, un lieu qui n’attend que notre attention, notre écoute pour s’ouvrir et s’épanouir !
Le Seigneur est déjà là, dans notre cœur et il y rayonne de tout son Amour !
Nous regardons ailleurs… nous écoutons autre chose…
 
Comment goûter et vivre cette lumineuse Joie si profonde donnée, cette Paix inouïe partagée et cet Amour brûlant offert à chacun de nous, sans un retour dans le lieu intime de notre cœur.
Nous sommes espérés, nous sommes attendus, nous sommes reçus et nous sommes fêtés comme le fils ou la fille prodige de retour dans sa maison !
 
Merveille divine ! Merveille de l’Amour, Merveille des retrouvailles et Merveille de Gratitude !

ÊTRE VRAI !

De la tête au coeur

Nous pouvons arrêter de nourrir notre personnage d’un seul coup, ne plus vouloir jouer, s’ouvrir et rester là, dans la Contemplation.
Nous pouvons aussi gagner peu à peu en confiance, en force. Voir comment nous trahissons la Réalité et comment nous pactisons avec nos doutes, nos mensonges et toutes nos distractions.
De toute façon, il y aura des prises de conscience, fortes, abruptes, des dépouillements et des déchirements !
Notre construction en tant que personne qui a des valeurs, des goûts, des opinions et des croyances ne s’est pas faite en un jour. Nous avons appris à défendre notre personnalité et souvent à nous constituer une place dans cette existence.

Il ne s’agit pas de remettre en cause ou d’enlever un élément de cette identité, il s’agit de tout effacer, ou plutôt de laisser tout s’effacer !
Nous parlons beaucoup de l’illusion, mais c’est juste notre réalité imaginaire.
L’illusion est simplement notre fabrication, notre monde, celui que nous croyions vivre, avec un hier, un aujourd’hui et un demain ! Tout cela pour nous a l’air si vrai…

La Contemplation est une relation directe avec notre intimité, notre profondeur, notre vérité, Dieu. La Contemplation nous permet de faire une pose… et de Voir !
Notre désir profond, notre souhait le plus intime est d’être totalement Aimé, parfaitement heureux et en paix.
Si nous osons un instant laisser émerger en nous cette soif du cœur, nous réalisons instantanément la puissance de nos pensées qui veulent justifier tout et nous imposer leurs points de vue.
Nous pouvons voir l’implication incontrôlable de cette pression virtuelle qui semble orienter et gérer nos instants.

La Contemplation est un bain dans la Vérité de notre cœur, concret, palpable, où l’instant s’ouvre à notre Réalité vivante.
L’écran mental est vu comme illusion, et compris comme imaginaire.

La Contemplation prend place dans notre vie… notre regard et nos actions changent de point de vue.
Notre cœur palpite de présence, de joie, de simplicité. Libre du poids de nos histoires, libre de goûter la perfection de ce qui EST.
Cette relation confiante avec nous-mêmes est stable, une douceur et une force nous accompagnent et nous y reconnaissons l’Unité de tout cet univers, l’œuvre de la Vie, l’Amour de Dieu !

Gratitude.

LE GRAND CONSOLATEUR

amis-enfants
Nous avons tous déjà reçu des nouvelles affligeantes, des annonces de maladie pour nous-même ou bien pour nos proches, des annonces de mort d’être cher. C’est toujours un choc, un effondrement, nous nous sentons d’un seul coup dévastés, incapables de projeter une seule idée, un seul mot. Ce premier contact avec la réalité qui nous arrive de plein fouet et pourtant porteur d’un bouleversement bien plus important que l’annonce elle-même !

Voici que nous nous sentons seuls, démunis, vacillants et qu’un cri de refus commence à monter de notre profondeur NON !
C’est là, à cet instant, que tout peut basculer, de la souffrance à l’amour, du refus à l’acceptation, de la peur à la confiance, de la colère à la paix.

Parce que ce non n’est pas le nôtre, il n’est pas la réalité de ce que nous Sommes.
Il est le langage de notre peur, le doute de notre pouvoir, l’aval de notre non-amour, l’image d’une pensée. Il est cette protection que nous créons face à la réalité, comme le jeux d’un personnage qui aurait le pouvoir de s’en protéger, de s’en éloigner, de s’en détourner parce que la réalité lui semble injuste, et peut le faire souffrir.

Oui, cette situation arrive, elle est là, incontournable, juste à cet instant pour moi, c’est indiscutable, pourtant je la refuse, et je vais mettre en action tous les processus qui vont appuyer ce refus, physique, émotionnel et mental.
C’est cette division, ce conflit, ce mensonge avec nous-même qui nous embourbe dans la souffrance. Nous sommes devenus notre propre ennemi, nous n’écoutons plus en nous que ce qui nous fait du mal, nous projetons les volontés de notre monde sur la vérité telle qu’elle est.

Pourtant, notre cœur qui pleure sait aussi consoler, curieusement il sait nous aimer au milieu des pires tumultes, il sait apaiser notre esprit en libérant notre confiance du joug de la peur. C’est le lieu d’abandon de notre armure, nous pouvons nous y lâcher et laisser la chaleur de son amour nous donner l’énergie nécessaire pour répondre à toutes les situations avec justesse. L’amour en nous sait donner, sait trouver les mots et les actions appropriées.

Il y a une humble douceur dans l’évidence que nous ne portons pas seuls toutes les situations, que nous ne sommes pas toujours responsables de tout ce qui nous arrive. Il y a une tendresse qui enveloppe toute la peine que nous éprouvons, et qui grandit avec notre accueil, notre ouverture, notre acceptation.
Nous écoutons et croyons ce que dit notre pensée vagabonde, mais ressentons-nous vraiment ce que veut notre cœur ? Ce n’est pas l’un ou l’autre, notre cœur est le seul point stable de notre être, le seul point d’appui qui accompagne toutes les situations que nous pouvons vivre. Il est le centre intime de tous nos sentiments, la Source de notre plus grande richesse qu’est l’Amour.
Notre cœur d’enfant savait goûter le bonheur en se reliant à l’amour et à la liberté, ce coeur est toujours le même, il n’a jamais cessé de nous offrir son merveilleux pouvoir d’être attentif, d’être patient et d’être consolateur.

NOUS SOMMES, et notre Cœur a le fabuleux destin de nous enseigner l’Amour !

L’Amour rayonnant illumine tout à son contact, et notre cœur est déjà l’Amour incarné, tournons-nous vers lui, et restons avec lui Vivant de son Amour.

L’éveil !

15

S’ÉVEILLER C’EST SE RETROUVER DANS LE CONCRET…

Bien que l’on n’en soit jamais sorti, l’éveil nous fait vivre une relation directe avec la Réalité présente de ce monde, et cette Réalité est incontournable… Nous lui appartenons, nous en faisons totalement partie !
… Pourtant, nous désirons, espérons et essayons de la manipuler pour la faire entrer dans les critères de tous nos conditionnements.

« Pas d’accord » veux dire pas en accord avec la Réalité, pas d’accord avec… pas d’accord sûr… pas d’accord pour…
Si nous regardons avec honnêteté, notre souffrance ne vient que de tous ces « pas d’accord » qui martèle notre coeur et notre esprit.
Il ne s’agit pas de ne rien faire si une situation ne nous convient pas, il s’agit simplement de s’ouvrir à la Réalité concrète de l’instant et Vivre la Vérité à partir de cette base qui est notre source, notre ciel…
En laissant nos commentaires… nos idées toutes faites, nous découvrons en nous une Sagesse que nous n’avions pas soupçonnée et qui nous fait agir spontanément avec justesse dans une grande simplicité.
L’action adéquate ne dépend nullement de notre volonté, elle se produit par résonance avec la situation, la Vérité déjà rayonne et s’accomplit !

Le vent passe…
Un orage passe…
Une pluie passe…
Le ciel ne retient rien…

En nous le ciel intérieur est limpide et rayonnant… nos pensées passent… nos sensations passent… nos émotions passent…
La Réalité Vivante est Ouverte…
Notre ouverture, notre adhésion, rejoint, se fond et retrouve la Vérité qu’elle n’a jamais quittée !

« LA MÉTHODE SE DISSOUT DANS LE BUT  » dit Denis
ALORS MÉTHODE ET BUT LAISSENT LA PLACE AU VIVANT !

La Richesse naturelle

16

LA RICHESSE DE NOTRE COEUR NOUS NOURRIT BIEN PLUS QU’AUCUNE « CHOSE » NE POURRAIT JAMAIS NOUS APPORTER.

La Richesse est là déjà en nous à nous crier sa soif de nous donner… nous entendons ses cris, mais nous pensons que cet appel peut être « comblé » par l’avoir.

De jour en jour… de minute en minute… nous cherchons ce qui peut nous rendre heureux et que “faire” pour avoir plus de bonheur.
Nous croyions que les biens matériels, les biens spirituels ou les biens affectifs vont finir par apaiser nos manques et nos frustrations.

Bien que nous essayions de nous satisfaire avec le parfum de l’amour, le parfum de la paix et le parfum de la joie, nous ne pouvons jamais être comblés et totalement heureux.

Comme nous pouvons être notre propre bourreau, nous pouvons aussi être notre propre guérisseur, notre propre consolateur, notre propre rédempteur.

Il y a un contact direct avec ce point de vie en nous, ce point de douceur et source bouillonnante d’énergie aimante … notre coeur est le siège vivant de l’Amour, qui rayonne d’abord en nous-mêmes pour nous-mêmes comme une lampe s’éclaire d’abord elle-même pour donner ensuite sa lumière !
La lampe est toujours allumée dans notre coeur, mais nous l’enveloppons d’une sombre croyance, celle de ne pas être suffisamment dignes pour être aimé par nous-mêmes pour nous-mêmes… toutes les justifications sont alors bonnes pour s’affirmer dans cette croyance et masquer les flots de lumière bienheureuse qui cherchent pourtant à jaillir malgré nous.

Oui ! c’est un Bonheur totalement FOU ( qui a perdu la raison) et pourtant totalement NATUREL de se laisser Aimer par son propre coeur, comme nous laissons notre circulation se faire sans nous, et nos poumons respirer sans notre volonté.

La beauté et la complexité des « choses » visibles nous ont polarisé et fait oublier que la VIE se DONNE à nous gratuitement et dans un élan d’AMOUR INCONDITIONNEL !

Le Bonheur

0034
Nous pressentons que le Bonheur est dans l’Unité !
Alors, nous en déduisons que le Bonheur c’est l’union de notre désir avec sa réalisation.
Nous plaçons toute notre attention et notre énergie à chercher ce qui pourrait nous rendre toujours plus heureux.

Les désirs matériels, les désirs affectifs et les désirs spirituels nous trompent !
Il ne s’agit pas d’ACQUÉRIR quelque chose, il s’agit de PERDRE cet objet d’investigation que nous qualifions de nous-mêmes et qui cherche en vain à tout comprendre.

Posez-vous ! Reposez-vous ! Détendez-vous !

L’Esprit est vaste, et nous le réduisons à quelques focalisations…
La Coeur est Vaste et nous ne cherchons que ses pâles reflets…
Le Ciel est Vaste et nous oublions que nous sommes déjà à lui…
Le Ciel nous respire, l’Esprit nous habite, le Coeur nous donne Vie…

Ne vous attardez pas ! Ne vous détournez pas !

Ici et maintenant nous fait rejoindre notre coeur en sa Source, et nous fait goûter la Confiance immédiate, sans attente, sans projection, sans délai.
Nos yeux ne voient que ce qu’ils veulent voir… Laissez le Regard se reconnaitre en tout… Laissez à l’instant l’opportunité d’être Vu !

Présence et Absence dansent sans avoir besoin de nous, cette Ouverture est l’ÉCLAT du Vivant dont le rythme emporte toutes considérations, toutes spéculations, tout questionnements…
Alors, spontanément fleurit l’intelligence du coeur et fleurit le Bonheur !

… et le BONHEUR… ne porte plus de nom, il étreint le coeur d’une force si grande, que toute action en est l’énergie bienfaisante, la Gratitude enlace la Joie, le mouvement ne sert plus qu’à Aimer, l’immobilité se découvre Vivante et les mots se taisent pour découvrir la Paix…

Que de Beauté !… Que de Beauté !…

Gratitude


Une joie enfantine danse dans mon coeur, j’aime Dieu, de tout mon coeur j’aime Dieu !
Mais je l’aime dans l’abstrait, dans l’impossible… dans l’intouchable, dans l’invisible…

Pourtant, il est là partout ! Au plus près du concret, partout où mes yeux se posent…
Partout où les sons me touchent… Partout… tous les sens proclament sa présence !

Dans la plus petite des choses… dans le plus simple instant… il remplit tout !
Et cela, je l’ignore, je ne l’honore pas avec tendresse, avec douceur, avec amour…

Je fais fi du détail, pourtant le détail lui, attend toute mon adhésion…
Ne dit-on pas que c’est le détail qui fait toute la différence…

Alors, c’est avec la joie enfantine d’avoir découvert des trésors, que dans ma main ouverte, je peux vous montrer un clou tout rouillé bizarrement tordu, et un vieux bouton aux nuances passées… Quelle Merveille !…

Pourtant, rien n’a bougé, tout est à la même place,
d’où viennent ces trésors de Joie, ces geysers de bonheur, qui illumine tout ?

Que s’est-il passé ?…
Juste la vision vivante… d’un autre point de vue !

Gratitude ! Gratitude !

Inspiration du coeur

OO4La surface qui s’agite ne trouble aucunement la profondeur…
Pas un instant la Paix ne nous quitte, nous nous croyions séparés, mais quoi que l’on fasse la Joie est toujours à la porte de notre coeur, la Joie et la Paix ne viennent pas de l’extérieur, elles sont déjà là, sans aucune condition, c’est notre Être véritable et heureusement !
Car autrement il faudrait l’acquérir… le gagner… peut-être… un jour… si…
Mais non ! nous sommes inspirés par notre coeur dans les moindres détails de notre vie, et cela à chaque instant.
Notre coeur nous souffle nos plus justes pensées, il est à l’origine de nos plus belles réalisations, il nous inspire nos plus chaleureuses rencontres.
Nous prenons cela pour banal et peu intéressant, pourtant c’est toujours notre coeur qui nous dirige… et c’est Merveilleux de le Voir !
Bien que nous n’y prêtions pas d’attention, notre coeur et le seul pilote à bord !…
Vivre c’est ressentir… c’est vibrer… c’est aimer… c’est bruler d’Amour !
Nous retenons nos sentiments… nous ignorons notre ferveur… et nous imaginons des peurs qui font peur !
Il n’y a rien à chercher en dehors de nous, nous sommes ce que nous cherchons, rien ne peut nous séparer de l’Éveil, il n’y a que des mots imaginaires qui nous disent le contraire, et auxquels nous donnons notre foi !
Ouvrons nos yeux du coeur et voyons ce qui peut nous séparer de nous-mêmes…
Juste des idées… que des idées…