Le Vivant Amour

V3
Je ne sais pas comment c’est possible… mais le coeur a pris tout l’espace !
Comment résister à un tel appel… disparaitre en Amour ! C’est un désir qui grandit… c’est une vibration qui s’intensifie, qui tourbillonne dans le corps, qui en saisit la moindre parcelle.
L’Amour appelle l’Amour, comme un cri du coeur vers l’être aimé, ce sentiment déborde la matière, cela enfle et grossit comme un ouragan qui avale tout sur son passage, la moindre résistance, le moindre recul. Tout est aspiré par cette formidable énergie amoureuse.

L’amour veut tout ! Tout donner, tout recevoir !

Une sensation Aimante, fervente a envahi l’instant et sous-tend toutes les autres sensations. La pensée semble englobée, sans aucun pouvoir, sans aucun intérêt.
Ce rayonnement irradie tout le corps, dans une détente bienfaisante, s’y abandonner, le goûter et le vivre est d’une évidence éclatante.
Je suis assise sur le bord de mon lit, par la fenêtre un beau soleil illumine la pièce, il n’y a rien d’extraordinaire… pourtant, l’Amour habite ce regard, l’Amour habite ce corps.
Il y a une euphorie ardente, pétillante qui est la joie de sa propre naissance, la certitude que tout commence à partir de cette qualité du coeur, cette qualité première de notre Nature, ce regard amoureux, attentif, bienveillant.
Pourquoi parle-t-on autant de la « mort de l’ego » ? C’est une toute petite chose l’ego, comparé à la puissance bienfaitrice de l’Amour que nous sommes. L’ego s’évanouit de lui-même avec ce bonheur grandiose, offert et reçu dans l’instant Vivant.

Il ne s’agit pas d’avoir de l’amour pour le monde, ou bien d’aimer ceci ou cela, il ne s’agit pas d’effort, de volonté, de direction, ou de but…
Il s’agit d’être en contact, de prendre appui sur le Coeur, de laisser l’Amour Être intensément, totalement, Vivre avec le Coeur avant tout, se nourrir de lui, le laisser grandir, le laisser rayonner, le laisser aimer, et lâcher le reste ! C’est-à-dire Vivre « Ouvert » une ouverture de toutes les perceptions, avec toutes les perceptions, dans toutes les perceptions, et aimer… aimer… Cela coupe tout discourt, toute projection, tout espoir, cela ne laisse que l’instant ici, maintenant, amoureusement amoureux, c’est fou !
C’est si merveilleux, qu’aucune pensée ne peut venir troubler CELA, et s’il y a une pensée… c’est égal, le bonheur est avant ! Oui, tous les questionnements sont totalement obsolètes, c’est toujours le bavardage d’une idée. Le Coeur c’est une sensation Vivante, cela vit en nous, cela Aime en nous, et c’est spontané… C’est un joyau Vivant !
 » Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur  » Matthieu 6/21

En même temps ce sentiment d’Amour se déploie, en même temps il est « ici »
En même temps ce sentiment d’Amour goûte sa Nature, en même temps il se laisse goûter « ici »
CELA naît simplement à l’Amour Vivant !

Bookmarquez le permalien.

4 Comments

  1. Chère Irina,

    Tu as le don de parler à partir du coeur et ainsi ta voix monte depuis ma poitrine.
    Mon inspiration suit alors délicieusement tes expirations verbales.
    Je ne comprends pas quand tu écris : « Il ne s’agit pas d’avoir de l’amour pour le monde, ou bien d’aimer ceci ou cela… »
    Je pense qu’il n’y a qu’un seul élan : ce qui arrive de notre coeur se répand, il est dans la nature de se donner. Tu citais la Bible, j’aime cette phrase : « Matthieu 22:36-39. Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
    Bien à toi,
    Emmanuel

  2.  » Il ne s’agit pas d’avoir de l’amour pour le monde, ou bien d’aimer ceci ou cela, il ne s’agit pas d’effort, de volonté, de direction, ou de but… »

    Bonjour cher Emmanuel
    Puisque tu évoques aussi les Évangiles… je trouve que ce texte illustre bien le « Vivant Amour ».

    « Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme nommée Marthe le reçu dans sa maison. Elle avait une soeur nommée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
    Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider. Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes, et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. » Luc 10/38-42

    L’Amour Aime… ce n’est pas nous ! Avoir de l’amour « pour », sous-entend aussi sont contraire… sous-tend un choix, une énergie dirigée et une attente.
    Ce que j’évoque ici, c’est la beauté de « recevoir », de se laisser « rejoindre », d’Être en contact avec le Coeur de Soi, d’Être cette « Ouverture » qui accueille, qui recueille, qui laisse se « faire »…
    « Coeur, Âme, et pensée » sont UNE et notre coeur sans trouble et sans agitation se tient immobile et silencieux, simplement Aimant, où peut-il y avoir un « prochain » ?
    L’action n’émane ainsi pas directement de notre volonté, mais de la Nature même de la situation, c’est une « réponse »…
    De tout coeur

  3. « la certitude que tout commence à partir de cette qualité du coeur, cette qualité première de notre Nature, ce regard amoureux, attentif, bienveillant. »

    Bonjour Irina
    Je relis ton billet, et je me joins à toi pour le célébrer aussi !
    Aimer cela plus que tout…tout donner…..tout recevoir !
    L’amour que nous sommes et recevons est le liant qui illumine toutes choses !
    L’amour-source porte le monde (on peut lui donner le mot que l’on veut, Silence aussi pointe vers lui). Dans le relatif de l’histoire le mental craint l’amour, il aime la division et les pensées discourent avec les pensées comme pour zapper l’instant qui porté par l’amour, demeure toujours la pierre angulaire !
    L’Amour fait peur, peur au mental, à l’esprit qui jacasse car l’amour le dissout comme le sel se dissout dans l’eau.
    Comme dit Denis « c’est comme lâcher la fascination des réflexions afin de voir et d’expérimenter directement l’eau qui les rend possibles » !

    Mais ce mot « Amour » est devenu comme le mot « Dieu », porteur de toute une histoire qui l’étouffe, le rend confus, et même finit par repousser l’élan naturel du coeur ! Il faudrait réinventer ce mot, lui rendre sa fraîcheur car tout de même c’est de la VIE dont il s’agit, notre Nature que nous aimons plus que tout dans cette célébration du vivant, ce ne sont pas les mots, les pensées qui nous font, ils en sont la célébration quand le coeur s’exprime.
    L’Amour met à l’endroit ce qui est à l’envers et rend à la vie sa gratuité où la pensée n’est que son serviteur quand la Lumière que nous sommes illumine le monde des reflets et leur permet d’être l’ornement de l’amour vivant.

    Bonne journée, et merci de le chanter et lui donner la place première par qui tout est, sinon il n’y aurait rien !

  4. Oui, et c’est le chant de l’Aimante Liberté, chaque forme, chaque particule de la matière est une proclamation vivante de cet Amour parfait, librement offert en partage ! Nous pouvons le vivre en conscience ou pas, de toute façon nous le sommes déjà !
    Notre coeur est aussi le gardien de la pureté de notre « soif », c’est lui qui crie avec force le désir de retour à la « maison », ce désir légitime d’Être le Vivant Bonheur.
    Merci cher Vincent pour ton coeur en partage,
    Belle journée chaleureuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.