Fragilité et abandon

200
Quel est ce désir d’ouverture, qui monte de ma profondeur ?
Quelle est cette confiance que je ne soupçonnais pas et qui me pousse ?

Je découvre le goût de la fragilité comme l’abandon pur et simple de toutes structures et de toutes constructions mentales.
C’est la réalisation de cette fragilité qui nous pousse et nous inspire pour lâcher nos protections.
La fragilité est alors Vivante et Sacrée, elle se déploie au coeur de la Présence, au coeur de l’humilité, au coeur de l’Amour…
Bouleversante de beauté la fragilité est le Don de la Vie, le Don Divin !

Lorsqu’intellectuellement nous adhérons à la Réalité…
Lorsque nous avons été au bout de voir et de comprendre…
Lorsque la confiance est si proche de notre coeur, que rien d’autre n’est attendu…
… Cette attente se détend et découvre sa fragilité, alors elle s’ouvre à l’abandon…
L’abandon immédiat, dans le présent vivant du temps,
l’abandon au coeur de l’être, au coeur de la Présence, au coeur du monde…

Les priorités sont évidentes, le ressenti s’actualise, le faire est spontané…
Touché en son coeur par la Réalité, l’abandon se laisse porter…
Le nous à disparu, aucun mot pour se définir, pour se constater,
le nous de « moi et l’autre » c’est diluer je ne sais où, ne reste que le Vivant !
Le coeur libre bondit de Joie, il Contemple… ce qu’il est !…

Voir aussi le texte de Denis Marie « L’eau de la Présence « , texte qui m’a fait plonger directement dans l’espace de la Présence.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*